Nouveautés

dimanche 2 février 2014

La marque de la bête de Charlotte Bousquet


Résumé :
Moyen-Age. La belle Bruna de Caracal pleure ses parents. Sa mère est morte en la mettant au monde, son père a sombré dans la folie. Un soir, le baron, qui fut jadis un héros et terrassa le Moroch, tente d'abuser de sa propre fille. L'adolescente s'enfuit en portant la peau de la Bête, symbole d'une gloire passée mais signe aujourd'hui de tristsse. Se sentant victime et coupable, Bruna s'enfonce dans la forêt, s'y perdant en tâchant de se retrouver. A la fois refuge et prison, la forêt confronte la Belle à la Bête. Attirée par la séduction noire du Moroch, Bruna renoncera-t-elle à son humanité ?

Mon avis :
Je n’avais pas encore lu de livre de Charlotte Bousquet mais un certain nombre me tentait. Je l’avais rencontrée aux Imaginales et lui avait pris Nuit Tatouée (que je n’ai toujours pas lu). A Lambesc, au salon de l’imaginaire, elle était présente. J’ai craquée pour la couverture de ce livre, du coup je l’ai pris et elle me l’a gentiment dédicacé.
Je sais que j’ai du retard dans mes SP et pour d’autres choses mais un week-end, je ne sais pas pourquoi mais d’un coup, ce livre m’a fait très envie. Comme il n’était pas très long, je me suis lancée et je l’ai lu. Il n’a pas fait long feu.
Comme je l’ai dis, j’adore la couverture. L’illustration me plaît beaucoup et j’aime beaucoup les arabesques dorées (en relief) de la collection « Royaumes perdus ». La tranche est aussi dorée du coup, l’ensemble donne un aspect particulier au livre que j’apprécie énormément.
Ce livre m’a permis de découvrir cette collection de chez Mango que je ne connaissais pas du tout. La marque de la bête est le numéro 13, je compte bien me procurer les autres pour les découvrir et par la même occasion de « rencontrer » de nouveaux auteurs.
Revenons-en à ce livre. J’ai découvert la plume de Charlotte Bousquet lors de cette lecture et j’ai beaucoup aimé. Je n’en doutais pas vraiment car j’ai entendu beaucoup de bon avis sur sa série La peau des rêves. Du coup, j’ai hâte de lire d’autres livres d’elle.
J’ai été embarquée par le style qui colle parfaitement au récit. Il y a même un petit lexique à la fin pour les termes qu’on pourrait ne pas connaître. J’ai également été emportée par l’histoire. J’aime beaucoup les contes revisités et on est dans ce cas là.
Ce récit est à la fois poétique, philosophique et noir. Je dois dire quand même que pour un livre jeunesse. Je ne le mettrais pas entre toutes les mains, on y aborde tout de même le viol et l’inceste.
L’histoire est à la troisième personne, ce qui permet de suivre l’histoire de manière plus globale.
Malgré la vie difficile de Bruna et sa fuite dans la forêt, on s’aperçoit qu’elle n’abandonne pas sa part humaine. La part psychologique est importante, l’ambivalence bien et mal est présente tout au long du livre. J’ai vraiment beaucoup aimé son personnage.
Heureusement car l’histoire est centrée sur Bruna. On en découvre également d’autres comme la bête, son père, Cassian, …
Pour résumer, une histoire noire mais très belle avec un style qui nous plonge très bien dans cet univers. Et j'ai hâte de lire un autre livre de Charlotte Bousquet. Ça tombe bien Nuit tatouée est dans ma PAL. 

Editeur : Fleurus - Mango
Collection : Royaumes perdus
Date de parution : 09 octobre 2009
ISBN : 9782756022147
Prix : 9.50 €
224 pages


3 commentaires:

  1. Malgré ton avis positif, il ne me tente toujours pas...

    RépondreSupprimer
  2. Je me langui de le lire !!! Il a l'air trop bien, va falloir que je le sorte de ma PAL !

    RépondreSupprimer

Social Icons

Featured Posts

Social Icons

La marque de la bête de Charlotte Bousquet


Résumé :
Moyen-Age. La belle Bruna de Caracal pleure ses parents. Sa mère est morte en la mettant au monde, son père a sombré dans la folie. Un soir, le baron, qui fut jadis un héros et terrassa le Moroch, tente d'abuser de sa propre fille. L'adolescente s'enfuit en portant la peau de la Bête, symbole d'une gloire passée mais signe aujourd'hui de tristsse. Se sentant victime et coupable, Bruna s'enfonce dans la forêt, s'y perdant en tâchant de se retrouver. A la fois refuge et prison, la forêt confronte la Belle à la Bête. Attirée par la séduction noire du Moroch, Bruna renoncera-t-elle à son humanité ?

Mon avis :
Je n’avais pas encore lu de livre de Charlotte Bousquet mais un certain nombre me tentait. Je l’avais rencontrée aux Imaginales et lui avait pris Nuit Tatouée (que je n’ai toujours pas lu). A Lambesc, au salon de l’imaginaire, elle était présente. J’ai craquée pour la couverture de ce livre, du coup je l’ai pris et elle me l’a gentiment dédicacé.
Je sais que j’ai du retard dans mes SP et pour d’autres choses mais un week-end, je ne sais pas pourquoi mais d’un coup, ce livre m’a fait très envie. Comme il n’était pas très long, je me suis lancée et je l’ai lu. Il n’a pas fait long feu.
Comme je l’ai dis, j’adore la couverture. L’illustration me plaît beaucoup et j’aime beaucoup les arabesques dorées (en relief) de la collection « Royaumes perdus ». La tranche est aussi dorée du coup, l’ensemble donne un aspect particulier au livre que j’apprécie énormément.
Ce livre m’a permis de découvrir cette collection de chez Mango que je ne connaissais pas du tout. La marque de la bête est le numéro 13, je compte bien me procurer les autres pour les découvrir et par la même occasion de « rencontrer » de nouveaux auteurs.
Revenons-en à ce livre. J’ai découvert la plume de Charlotte Bousquet lors de cette lecture et j’ai beaucoup aimé. Je n’en doutais pas vraiment car j’ai entendu beaucoup de bon avis sur sa série La peau des rêves. Du coup, j’ai hâte de lire d’autres livres d’elle.
J’ai été embarquée par le style qui colle parfaitement au récit. Il y a même un petit lexique à la fin pour les termes qu’on pourrait ne pas connaître. J’ai également été emportée par l’histoire. J’aime beaucoup les contes revisités et on est dans ce cas là.
Ce récit est à la fois poétique, philosophique et noir. Je dois dire quand même que pour un livre jeunesse. Je ne le mettrais pas entre toutes les mains, on y aborde tout de même le viol et l’inceste.
L’histoire est à la troisième personne, ce qui permet de suivre l’histoire de manière plus globale.
Malgré la vie difficile de Bruna et sa fuite dans la forêt, on s’aperçoit qu’elle n’abandonne pas sa part humaine. La part psychologique est importante, l’ambivalence bien et mal est présente tout au long du livre. J’ai vraiment beaucoup aimé son personnage.
Heureusement car l’histoire est centrée sur Bruna. On en découvre également d’autres comme la bête, son père, Cassian, …
Pour résumer, une histoire noire mais très belle avec un style qui nous plonge très bien dans cet univers. Et j'ai hâte de lire un autre livre de Charlotte Bousquet. Ça tombe bien Nuit tatouée est dans ma PAL. 

Editeur : Fleurus - Mango
Collection : Royaumes perdus
Date de parution : 09 octobre 2009
ISBN : 9782756022147
Prix : 9.50 €
224 pages


3 commentaires:

Elodie a dit…

Malgré ton avis positif, il ne me tente toujours pas...

Harmonie (Une critique aiguisée mais avisée) a dit…

Je me langui de le lire !!! Il a l'air trop bien, va falloir que je le sorte de ma PAL !

Lilou a dit…

J'espère qu'il te plaira :)

Enregistrer un commentaire

About